Le cinéma chinois en Vidéos et ou en DVD
Mis en ligne le 20 décembre 2001



Cette page s'adresse principalement aux étudiants en chinois. Il n'y a rien de tel que regarder et écouter un film chinois en V.O. pour se faire l'oreille, apprendre une langue moins académique que celle que l'on enseigne en France tout en se plongeant dans la civilisation chinoise contemporaine. Ce dernier point est surtout vrai avec les cinéastes que l'on dit "urbains" (RPC, avec Jia Zhangke, Zhang Yuan, Ning Ying, Wang Xiaoshuai...) ou plus largement de la 6e  génération. Les DVD présentent en outre l'avantage de pouvoir être réglés sur différentes langues.
En France, hélas, difficile de se les procurer. Si vous n'avez pas la chance de pouvoir les acheter sur place, reste la possibilité de se les faire rapporter ou, de les commander par Internet.

Si vous ne voyez pas les caractères, changez l'encodage de votre navigateur (GB2312 ou chinois simplifié selon les cas).

REALISATEUR TITRE COMMENTAIRES
ı
ZHANG Yimou
ZHANG Yimou Les Jours heureux, 2000 (Ҹʱ Xinfu shiguang - Happy Days) En attente d'infos.
ZHANG Yimou Pas un de moins
Pas un de moins, 1999 (һ Yi ge dou buneng shao)
Pour les commentaires, voir sur l'ancien site.
Vidéo chinoise, ݶ (Guizhou Dongfang yinxiang chubanshe), ISRC : CN-G08-99-0071-0/V.J9.1504
ZHANG Yimou wo de fuqin muqin
The Road Home, 1999 (ҵĸĸ Wo de fuqin muqin)
Drame sentimental. Un homme d'affaires rentre dans son village natal pour les funérailles de son père. Le jour de l'enterrement il se souvient comment ses parents se sont rencontrés et sont tombés amoureux.

Vidéo chinoise, ݶ (Guizhou Dongfang yinxiang chubanshe), ISCR : CN-G08-99-0070-0/V.J9.1504
ZHANG Yimou Shanghai Triad
Shanghai Triad, 1995 (ҡҡҡ Yao a Yao, yao dao wai poqiao)
Drame historique, somptueux, mesuré et stylisé. Les aventures d'un gangster et de sa maîtresse dans les années trente dans une atmosphère très évocatrice.
ZHANG Yimou Huozhe, Vivre
Vivre, 1994 ( Huozhe)
Les aventures d'une famille chinoise pendant trois décennies de bouleversements. Un des films de Zhang Yimou que je trouve les plus réussis. Il y brosse des personnages très attachants.
En fait, les films que Zhang Yimou a réalisés après me paraissent trop versés dans l'esthétisme au détriment de la sincérité des propos. C'est hélas cet esthétisme qui lui a valu la reconnaissance occidentale. Ceci dit, les films précédents ne sont pas exempts d'une tentative esthétisante destinée à apprivoiser les Occidentaux. Elle s'accompagnait aussi d'un choix de sujets susceptibles de susciter l'intérêt de la communauté internationale tout en composant avec la censure chinoise (Les Lanternes rouges par exemple).
ZHANG Yimou Qiu Ju une femme chinoise
Qiu Ju, une femme chinoise, 1992 (մ˾ Qiu Ju da guanci)
Une paysanne à bout de force cherche à obtenir justice dans les méandres du système bureaucratique chinois largement corrompu.
ZHANG Yimou Les lanternes rouges
Les Lanternes rouges, 1991 (߸߹ Da hongdeng long gaogao gua)
Ca vient :-).
ZHANG Yimou Ju Dou
Ju Dou, 1990 (ն Ju Dou)
Tragédie romantique. Dans les années vingt en Chine, une jeune femme se débat pour conserver l'honneur de son mariage tout en aimant un autre homme.
ZHANG Yimou Opération Cougar, 1989 (ޱ Daihao meizhoubao) En attente d'infos.
ZHANG Yimou Le Sorgho rouge
Le Sorgho rouge, 1987 ( Hong Gaoliang)
Le Sorgho rouge DVD
Réf. ISRC CN-F27-94-0062-0/V.J
Les conséquences de l'invasion japonaise sur la distillerie d'une veuve. Mélange de folklore et de réalisme cru. Mon film préféré de Zhang Yimou, peut-être pour des raisons très nostalgiques : je l'ai vu juste avant mon premier voyage en Chine (1988). Sur place, on entendait partout les enfants, comme les vieux, chanter la chanson du Sorgho rouge qui revient dans le film.
J'ai moi-même chanté cette chanson avec un petit chinois de Hangzhou surnommé Dingding (Tintin), 7 ans. Un des rares chinois à comprendre parfaitement mon pauvre chinois ;-))) Salut à toi et à ta famille, malicieux Dingding !


Une petite voix dans l'urne pour Sinoiseries ;-)


Venez faire la causette
dans le Babo zhan
Laissez vos impressions
dans la Maison de Thé
Inscrivez-vous
à la Lettre de Sinoiseries
Une question, un problème...
écrivez à la webmandarine de Sinoiseries


Retour accueil